Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Les plantes invasives

Les Plantes Invasives


Les plantes invasives
Collectif-jq.jpg
Un article de : l'Écho de St-Pierre
Parution : janvier 2014
N° : 259
Auteur : Jean-Pierre Nicol



L' Écho de juin 2008 nous annonçait le lancement par les collectivités d'une campagne de lutte contre les plantes invasives : c'est un travail de longue haleine. La nature n'attend ni les circulaires, ni les budgets, ni la formation des intervenants. La deuxième difficulté est que la collectivité ne peut intervenir sur les terrains des particuliers ou les friches et il n'y a pas de contraintes incitatives. Les premières interventions sur la "renouée du Japon" ont débuté en 2010 dans notre quartier. Les premiers résultats que l'on peut voir aujourd'hui sur les premières interventions sont encourageants, mais vu l'étendue de l'invasion et le peu de moyens mis en place, le combat sera long. Voici quelques conseils.

La renouée du Japon

Pour éradiquer la renouée du japon : il faut faire une coupe rase deux ou trois fois dans l'année pour qu'elle épuise ses réserves et ne produise pas de graines. Les déchets de coupes doivent être déposés en déchetterie. Ensuite, priver la plante de lumière avec un paillage végétal, carton ou bâche, puis implanter des végétaux couvrants. Plusieurs années peuvent être nécessaires pour se débarrasser de la renouée du Japon si l'infestation est ancienne. Dans certains endroits, il est impossible de la détruire, l'enjeu sera alors d'empêcher son extension.



L'herbe de la Pampa

L'herbe de la pampa, très belle plante que l'on voit sur beaucoup de pelouses, disperse ses graines au vent. La destruction de jeunes plants n'est pas très difficile mais bien souvent on les aperçoit quand ils sont en fleurs, bien développés et ont essaimé plusieurs générations dans l'environnement. Il faut alors l'intervention d'engins mécaniques. Pour éviter la prolifération de l'herbe de la pampa, il est recommandé de ne pas jeter les plants dans la nature, de couper les plumeaux deux fois par an en juin et septembre et de les mettre en sac poubelle afin de les incinérer. Pour détruire les très grands plants dont on voudrait se débarrasser sans l'intervention d'outils mécanique, il faut couper la végétation le plus court possible, couvrir le cœur de la souche de compost très riche et humide et couvrir d'une bâche opaque collée au sol par un peu de terre.



L'ail triquètre

L'ail triquètre qui a colonisé bien des jardins et par la suite quelques bords de routes, se reproduit par ses graines et ses oignons, fleurit plusieurs fois par an, ses déchets doivent être incinérés .


Le buddleia ou arbre à papillons

Le buddleia est implanté dans de nombreux jardins et, se retrouve sur le bord des voiries. Ses graines sont dispersés par le vent sur plusieurs centaines de mètres.


Ces quatre plantes invasives sont les plus présentes dans notre quartier, la bonne volonté de chacun peut aider à leur régression. Une autre plante invasive, l'ambroisie est une menace pour la santé de ceux qui souffrent d'allergies respiratoire. Elle s'approche de notre région, quelques plants ont été recensés dans le Finistère en 2005.


Jean-Pierre Nicol

En savoir plus

Un travail réalisé en collaboration avec le Conservatoire national botanique de Brest et l'INRA.


Outils personnels