Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Le sport avant 1789

Serusier - La lutte bretonne.jpg Portail

Le sport de 1789 à 1940

Il y a actuellement 17 articles liés à ce sujet.

Préambule

Un travail sur l'Histoire peut se limiter à un relevé chronologique d'évènements. Sans rejeté ce côté des choses, il s'agit plutôt, ici, de rendre compte d'un cheminement et d'une évolution qui n'ont cessé de se poursuivre, et vont se poursuivre encore le plus souvent de manière contradictoire. L'autre côté des choses à souligner est peut-être la relation entre le niveau local et le niveau national, voire le niveau mondial. Ainsi par exemple, le cas de la gymnastique qui s'organise à Brest au début du 18ème siècle, en même temps, qu'elle rentre dans les visées de la formation militaire et de l'éducation scolaire au niveau national, la référence à l'olympisme dans la défense des courses hippiques de La Martyre dans les années 1840 et le faite que dans toutes ces transformations la lutte bretonne a perduré.

Avant 1789

Serusier - La lutte bretonne.jpg

Les compétitions ont toujours existé. Cela tient au besoin éprouvé par les êtres humains de se confronter. Ce furent au Moyen Âge :

  • Les tournois de chevalerie
  • Les concours de tir à l'arc
  • ou les preuves de luttes...

Pour ce qui concerne la spécificité régionale, en consultant les livres de compte des chapelles, on trouve des dépenses occasionnées au cours de pardon. Cela concerne essentiellement les prix qui se résumaient en général à des rubans.

Mais cela se passait aussi à l'occasion de rassemblements tels que les foires ou même les noces où étaient organisées des compétitions entre faucheurs, entre défricheurs etc. Cela se faisait en général sous l'égide de l'Église qui aurait ou non certains jeux et divertissements.

Ainsi étaient autorisés par l'évéché du Léon :

  • Pour les laïcs
    • Course, sauts, d'obstacle, quintaine, lutte, courses de chevaux, lancer d'une lourde pierre.


Cela n'empêchait pas la pratique d'activités interdites telles que la danse voire la danse accrobatique.Il y avait aussi la soule organisée sous l'autorité du seigneur. Mais on trouve très peu de traces dans notre région, de toute façon ce jeu disparaitra avec la Révolution du double fait qu'il s'agissait d'un privilège et qu'il comportait des brutalités.


Télécharger le dossier complet en version PDF

Outils personnels