Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Lande dans le Pays de Brest

Le terme celtique lann, qui à donné le mot lande, signifie terre inculte, découverte et libre. Ces terres sont occupées par des formations végétales composées de plantes herbacées, d'arbrisseaux et de petits arbustes.

Pour la plupart les landes bretonnes résultent des opérations de défrichement de maigres bois et forêts, du Moyen-Ãge jusqu'au début du XIXe siècle, date de leur extension maximale en Europe et en France. Seules les landes des falaises littorales et de quelques systèmes dunaires sont considérées comme naturelles, primaires ou « climaciques ».

Les autres, qualifiées de secondaires, sont des végétations semi-naturelles mais leur stabilité et leur valeur patrimoniale n'en sont pas moins aussi élevées que celles des landes primaires.

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la plupart des landes sont des terres vaines ou "communs", terres dont les habitants du village ou des environs avaient coutume de jouir en commun en toute période de l'année en vertu, soit d'un droit, soit d'une simple tolérance du propriétaire. Au début du XXe siècle, les "communs" sont abandonnés et les landes sont partagées en de multiples parcelles.

Les landes occupent toujours des sols pauvres et étaient exploitées par la pâture et la fauche pour constituer de la litière pour les animaux. Ce type d'exploitation disparaît dans les années 60.

Les landes atlantiques sont classées habituellement selon l'humidité du sol. C'est ainsi que trois grands types de landes ont été définis, chacun, caractérisé par la présence dominante ou exclusive d'un espèce de bruyère :

  • la lande sèche à bruyère cendrée,
  • la lande mésophile à bruyère ciliée,
  • la lande humide à bruyère à quatre angles.

Les landes sont riches en biodiversité et abritent des espèces patrimoniales protégées.

Aujourd'hui les landes sont menacées par l'abandon de l'exploitation traditionnelle conduisant à l'embroussaillement et à la modification de la faune et de la flore. Dans certains autres cas c'est le piétinement et l'érosion du sol liés à la surfréquentation touristique qui sont les menaces principales.

Le Pays de Brest avec en particulier la presqu'île de Crozon et l'île d'Ouessant est riche de ces formation végétales emblématiques.

Source : Bretagne Environnement

Outils personnels