Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

La section football du PL Guérin en 1977

Extrait du journal N° 7 Décembre 1977 / Janvier 1978

		SECTION FOOTBALL DU P.L. GUERIN

Lors de la parution du N° 5 du journal, nous nous posions certaines questions auxquelles nous apportions un début de réponse, deux mois plus tard en vous annonçant que ça bougeait chez les « Footeux ». L’article que nous vous soumettons vient confirmer nos dires et nous conforter dans le changement que nous voulions et que nous poursuivrons. Mais avant de donner le contenu de l’article, nous avons le devoir de vous dire que les lignes qui vont suivre ont été écrites par un camarade depuis peu au patronage, qu’il nous vient d’un club où les idées ne sont pas celles du patro et où la laïcité n’en est pas la doctrine ; voici donc les réflexions de notre ami.

« Pour certains clubs, football veut dire rendement, spectacle, argent. Ce sont de véritables machines à fabriquer des vedettes et à dégoûter du foot ceux qui n’ont pas les moyens nécessaires pour faire partie de cette caste de privilégiés. Les petits clubs ont le mérite de redonner à ce sport une dimension humaine. Au P.L. Guérin, le mot vedette est proscrit du vocabulaire des adhérents, tout le monde est sur le même pied d’égalité ; on demande seulement à chacun de donner le maximum de ses possibilités. Cette simplicité, ce bon esprit, qui règnent entre les joueurs, sont à la base de l’enthousiasme qui s’est installé dans les différentes équipes. Chacun se sent à l’aise parmi ses coéquipiers. Les victoires provoquant des moments de joie intense : les défaites ne signifiant pas morosité ou conflits entre les joueurs. Dans cet esprit elles ne sont pas complètement négatives, car on peut en tirer certains enseignements qui par la suite serviraient à dominer l’adversaire. Cette simplicité, cet enthousiasme n’empêchent pas les différentes équipes de pratiquer le football avec sérieux. Une certaine assiduité à l’entraînement prouve que chacun veut essayer de progresser. D’autre part, la qualité du jeu pratiqué au niveau surtout des équipes seniors tend à démontrer que tout le monde vient sur le terrain avec le désir de bien se comporter.

Simplicité, enthousiasme, sérieux, devraient être à la base de résultats prometteurs compte tenu du fait que l’équipe 1 a été renouvelée à 70%, l’équipe II en subissant le contre coup, le bilan d’ensemble de cette première partie de la saison est tout à fait honorable.

L’équipe 1, considérablement rajeunie, pratique un football prometteur. Néanmoins, une certaine naïveté et une tendance à sacrifier l’efficacité à la beauté du geste font qu’elle n’a pas obtenu les résultats qu’elle était en droit d’espérer. Mais ces défauts en sont-ils vraiment, ne vaut-il pas mieux essayer de bien jouer même si dans un premier temps ce désir provoque quelques revers.

L’équipe II, quant à elle, est l’équipe en forme du moment. Après un début de championnat difficile, elle entame un sprint (5 points en 2 matchs) qui la hissera peut-être vers le sommet du classement.

La bonne santé actuelle du club semble être un phénomène durable. On troue en effet dans les équipes de jeunes de nombreuses sources de satisfactions. Le talent des unes, la volonté de progresser des autres, ne manqueront pas de porter leurs fruits dans un proche avenir ».

Que pouvons-nous dire à la suite de ces lignes ? Qu’elles reflètent dans les grandes lignes le nouvel esprit de la section. Nous pourrions y rajouter beaucoup de choses, car tout n’est pas parfait à la section foot et qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Un exemple parmi tant d’autres : les contacts entre les différentes sections si peu fréquents au dire certains copains. Il ne suffit pas de dire « les basketteurs sont sympas », il faut provoquer ces contacts, soit en se supportant mutuellement, soit en se rencontrant dans ce « bel outil » qu’est le patro (une idée me vient à l’esprit : l’article de notre ami n’est-il pas un point de départ à une discussion entre tous les adhérents du patro ?).

Nous ne terminerons pas cet article sans dire quelques mots sur les équipes de jeunes. Depuis le début de la saison, celles-ci se comportent remarquablement dans les championnats UFOLEP et FFF.

En UFOLEP, nos quatre équipes se comportent suivant des fortunes diverses, mais nous possédons en l’équipe Pupilles, la meilleure équipe collective de la section.

L’équipe minimes UFOLEP, quant à elle se comporte suivant ses moyens, est trop tributaire des défections et aussi, il faut le dire, de certains d’entre nous qui ne considèrent l’UFOLEP que comme « bouche-trou », et jouent dans cette équipe ceux qui n’ont pas leur place dans les équipes 3F.

En 3F nos équipes minimes et pupilles sont en tête de leur Poule : nous les en félicitons. Les cadets et les juniors se comportent honorablement, quoique pour les juniors, ils pourraient mieux faire (mais cela n’est pas grave, car, comme pour les seniors, l’esprit est bon).

Sur ces lignes au sujet des équipes de jeunes se termine notre article. Quant au prochain numéro du journal, nous espérons vous proposer les réflexions d’un autre copain.

Voir aussi

Témoignage d'une figure du PL Guérin : Guy Salou

Témoignage d'André : le quartier St-Martin / Kerigonan et le PL Guérin des 50s'

Extraits choisis du journal du PL Guérin 1978

1951 ou l'année de gloire des basketteuses du PL Guérin

De l'étoile Rouge au Patronage Laïque Guérin-Sports (1950)

Assemblée générale du PL Guérin en 1975

L'étoile Rouge en 1947

Fête gymnique du Patronage Laïque Guérin-Kérigonan en 1948

Bureau et conseil d'administration du Patronage Laïque Guérin en 1946

                                                               HalleStMartin002.jpg       Portail du quartier de Saint-Martin                                                                            
Outils personnels