Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

La promise, par la troupe de la Marie-Claudine

Logo Brest2016.png Portail

Brest 2016

Il y a actuellement 232 articles liés à ce sujet.
L'ensorcelante bohémienne

La saynète La promise fut interprétée le jeudi 14 juillet 2016 dans le cadre des fêtes maritimes internationales par la troupe de la Marie-Claudine, au village Angleterre.


La troupe de la Marie-Claudine tire son nom d'une chaloupe de Plougastel. Le spectacle, qui se voulait une "évocation" des XVIIè et XVIIIè siècles, était assez court, une demi-heure en tout et pour tout, mais proposait une action suffisamment intense pour marquer durablement les spectateurs. En effet, la troupe a fait revivre au public brestois toutes les émotions des plus grands films de cape et d'épée, à grands renforts de beaux costumes d'époque et de combats menés avec de véritables armes blanches, avec tous les personnages typiques des fresques historiques prenant un port pour cadre (aristocrates, gens de mer, filles du port, etc.), le tout sur fond d'honneur à défendre et de grandes passions amoureuses, pour le plus grand bonheur de l'assistance, notamment les plus jeunes. Vues de près, les armes portaient les marques des coups qu'elles avaient eu à subir. La troupe eut d'autant plus de mérite qu'elle exécutait en une seule traite les scènes de combats qui demandent une multitude de prises quand elles sont portées sur un écran de cinéma. Le public n'est pas près d'oublier le coup de canon, réellement assourdissant, qui a été donné au cours de la représentation, pas plus que les séquences où Hervé de Botlavan, déchaîné, prend en otage un enfant présent dans le public puis embrasse de force une spectatrice ! Il s'est avéré par la suite que cette femme était l'épouse du comédien, la morale est donc sauve. Quant au gamin, il était sûrement fier de participer à la pièce, d'autant qu'il était coiffé du tricorne de l'acteur.


Après cette brillante représentation qui a mis beaucoup d'ambiance sur le quai, la troupe a pris un repos bien mérité avant de repartir pour de nouvelles prestations, en l'occurrence une déambulation, dès le lendemain, sur le site de la fête, et de nouvelles représentations de La promise à Douarnenez. L'interprète de l'ensorcelante bohémienne, qui a le sang chaud à la scène comme à la ville, n'a pas manqué de faire part de son mécontentement relatif à la nourriture qui a été servie aux artistes.

Vidéo

Voir aussi

Outils personnels