Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Histoire de la Bretagne en trente-six veillées

Lle Roi Nominoë, tad ar vro, le «père de la patrie» bretonne popularisé par Sœur Anne de Jésus


C'était au temps où Ernest Lavisse forgeait le "Roman National" dans ses manuels scolaires, les fameux petit Lavisse. "Nos ancêtres les Gaulois...etc" A chaque époque, les sociétés ont forgé leur identité en écrivant ou en réécrivant l'histoire comme cela les arrangeait. La Bretagne, elle aussi, avait besoin d'une histoire populaire. L'Histoire de la Bretagne en 36 veillées publiée en 1869 à Brest en est un bel exemple. Cette histoire bretonne, bilingue, à destination des habitants des campagnes est un mélange de légendes, de personnages historiques et de catholicisme. Son auteur est une religieuse de Crozon. Identitaire mais aussi catholique et réactionnaire, ce texte continuait à s'affirmer anti-révolutionnaire.

Voici ce qu'en disait la revue de Bretagne en 1909 :

Mlle Le Bastard de Mesmeur, en religion Sœur Anne de Jésus, est morte le samedi 30 janvier, à 85 ans, supérieure de la maison des Filles du Saint-Esprit à Crozon. Ce n'est pas de sa piété, de son intelligence, de la solidité de ses convictions politiques qu'il sera parlé ici : chacun sait qu'elle fut reçue bachelière il y a 65 ans, et qu'il faillit lui arriver sous l'Empire une histoire désagréable grâce à sa foi royaliste.

Mais la Revue de Bretagne tient à rappeler qu'elle était l'auteur de la fameuse Istor Breiz ou Histoire Populaire de la Bretagne en breton et en français, racontée en 36 veillées par un pauvre chercheur de pain. Ce livre de 828 pages, portatif pourtant, qu'elle avait dédié à sainte Anne, patronne de la Bretagne, et dont il a paru jusqu'à quatre éditions, a fait pénétrer notre histoire nationale dans bien des maisons où elle était ignorée ; l'un de ses principaux mérites fut d'avoir été écrit dans les deux langues, quoique j'eusse préféré deux versions bien distinctes et séparées, l'une en français, l'autre en breton. La Vénérable Sœur Anne de Jésus a droit à la reconnaissance de ses compatriotes[1]

Citation

La préface

Avis aux Bretons

Habitants des campagnes, voici un petit livre qui pourra vous amuser et vous instruire. N'est ce pas une chose étonnante et honteuse pour la Bretagne, qu'il n'y ait pas une histoire populaire du pays écrit en breton ? Beaucoup d'entre vous connaissent mieux le Juif Errant et Geneviève de Brabant que le roi Conan, le duc Alain ou la duchesse Anne, qui sont les illustrations de notre pays. Lisez ce livre et racontez à vos enfants ce qu'il renferme, afin que l'on ne puisse pas dire qu'il n'y a que les Bretons qui ne sachent pas leur histoire. Cependant il n'y en a guère d'aussi bellle que la leur. Lisez et vous verrez.

Pour aller plus loin

  • Histoire de la Bretagne et des Bretons Joël Cornette, éditions du Seuil 2005
  • Les collections de l'Histoire, juillet-septembre 2009, 1500 d'histoire de France

Notes et références

  1. Revue de Bretagne 5ème série, 8ème année, 1909, Tome XVI page 162.
Outils personnels