Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Hervé Fagon et Eugène Forest, résistants à Plouguin

Pendant la guerre, les alliés bombardaient Brest.

La population de Plouguin était régulièrement inquiétée par le passage des avions, le bruit des bombardements et les réponses de la DCA.

Les avions volaient parfois très haut et la précision de leurs bombardements en pâtissait. Les bombes pouvaient très bien tomber à 10 ou 15 km de la cible.

Quand un avion était touché par la DCA, il allait s'écraser dans les communes de la région brestoise. Il arrivait que le pilote puisse sauter an parachute, mais il était vite repéré par les Allemands qui essayaient alors d'aller le ramasser dans la campagne.

La population bretonne essayait d'évacuer ces aviateurs anglais ou américains vers les ports où on les cachait en attendant leur embarquement secret sur des bateaux rejoignant l'Angleterre.

Parachutiste à Ty-Coz

Un avion avait été abattu dans l'est de la commune. Le pilote ayant pu sauter, le parachutiste avait atterri à Ty Coz.

Les Plouguinois l'entourèrent bientôt. Certains l'emmenèrent vers une destination secrète. En fait, en passant par Pont Ours où ils étaient cachés, les aviateurs étaient transférés vers Landéda d'où des bateaux pouvaient discrètement les évacuer.

Hervé Fagon qui était présent, m'a raconté comment les gens du secteur essayaient tout simplement de récupérer des morceaux du parachute, s'arrachant mutuellement les fragments de tissu. Puis, chacun rentra chez soi.

Les Allemands arrivèrent trop tard pour récupérer l'aviateur. Mais il était encore assez tôt pour eux pour enquêter afin de savoir qui était présent et qui avait pu aider l'aviateur.

Les "coupables" ne furent pas dénoncés, mais quelques noms furent transmis aux occupants. Hervé m'a dit qu'il savait qui l'avait dénoncé, sans pour autant me le citer. D'autres surent aussi plus tard qui avait trop parlé.

Les occupants ramassèrent quelques personnes qui furent transférées à Brest. Il y avait Hervé Fagon, Eugène Forest et quelques autres arrêtés de façon arbitraire.

Hervé et Eugène furent transférés à Dachau en Allemagne. Quelques mois plus tard Eugène y mourut dans les bras d'Hervé, qui lui même pu en revenir.

A son retour, Hervé fut décoré de la légion d'honneur.

Outils personnels