Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
(Redirigé depuis Haydn, Joseph)

Rue Joseph Haydn

Rue Joseph Haydn
Collectif-jq.jpg
Un article de : TAPAJ
Parution : mars 1999
N° : 87
Auteur : Gilles Cornec


Joseph Haydn 1732-1809

Compositeur autrichien, Joseph Haydn est né le 31 mars 1732 à Rohrau, Basse-Autriche, et mort à Vienne en 1809.

D'origine modeste - son père est charron et sa mère cuisinière avant son mariage - Joseph Haydn est l'aîné de douze enfants. A six ans, il fréquente l'école de Hainbourg où le maître d'école est également maître de chapelle. Il apprend le chant et la composition ainsi que le piano et le violon.

A huit ans, il est engagé comme chanteur à la maîtrise de la cathédrale Saint-Etienne de Vienne. Neuf ans plus tard, sa voix ayant mué, il doit quitter le chœur et se retrouve à la rue.

En 1753, il loge dans la même demeure que le compositeur italien Porpora qui lui donne des cours. Grâce à Porpora, Haydn est recueilli par un mécène, le comte Fûrnberg, et devient le maître de chapelle du comte Morzin, à Vienne.

Le 26 novembre 1760, il épouse Maria Anna Aloysia Keller, le couple restera sans enfants.

En 1761, il devient le compositeur du prince Paul Antoine Esterhâzy à Eisenstadt. Nommé vice-maître de chapelle auprès du prince, il composera pendant 29 ans pour la cour princière.

En 1762, le prince Paul Antoine meurt, son frère, le prince Nicolas lui succède. Son pouvoir est immense, mais il meurt en 1790 de mélancolie, 6 mois après le décès de sa femme.

Son héritier, le prince Antoine, peu mélomane, renvoie Haydn et ses musiciens de la cour. Il est libre pour la première fois depuis 30 ans, tout en gardant son titre et sa pension.

Il se rend à Londres en janvier 1791 et y restera jusqu'en juillet 1792. Commence alors la période la plus glorieuse de sa vie. Il reçoit le titre de docteur honoris causa de l'université d'Oxford.

Au retour, il se rend à Bonn, il rencontre Beethoven alors âgé de 22 ans. Ce dernier prendra quelques leçons, à Vienne, auprès de Haydn.

De janvier à août 1794, au cours de son second séjour en Angleterre, Haydn connaît encore plus de gloire et de succès. Bien considéré à la cour anglaise - Georges III, roi d'Angleterre, est allemand - il regrette Vienne.

C'est là, qu'il composera ses oratorios et l'hymne national autrichien : Gott erhalte Franz der Kaiser, chanté pour la première fois en public pour l'anniversaire de l'empereur (1797). La Création, jouée pour la première fois en 1798, et Les Saisons (1801) représentent le sommet de Joseph Haydn.

Ses amis lui font un triomphe le 27 mars 1908 en interprétant la Création à Vienne, ce sera sa dernière apparition publique.

Il meurt le 31 mai 1809, à 77 ans. Le Requiem de Mozart est interprété en son honneur.

L'œuvre de Haydn est immense : 20 concertos de clavecin, 9 concertos de violon, 6 concertos pour violoncelle, 77 quatuors, 31 trios pour piano, violon et violoncelle, 35 sonates pour le clavier, 104 symphonies (Roulements de timbale, Oxford, l'Horloge, l'Ours, la Militaire, des Jouets...}, 14 messes, un requiem, deux oratorios célèbres : La Création (1798) et les Saisons.

Gilles Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels