Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Courses de chevaux et régates

Serusier - La lutte bretonne.jpg Portail

Le sport de 1789 à 1940

Il y a actuellement 17 articles liés à ce sujet.

Courses de chevaux et régates sous la monarchie de Juillet

C'est dans ce contexte de première apparition de la gymnastique que la bourgeoisie du département va inventer, pour elle-même en premier lieu, la première organisation de spectacles à caractère sportif. (bien que le terme ne soit pas encore utilisé) Ce seront les courses de chevaux et les régates.

Les transformations qui interviennent d'abord dans les courses hippiques sont déterminées par des impératifs économiques. Les premières instances à s'en occuper sont les sociétés d'agriculture. C'est elles qui vont institutionnaliser les courses hippiques. On y voit dans un premier temps intimement mêlées des compétitions relatives au travail et d'autres à la fête, qui succède à celui-ci. Et aussi, ce qui mériterait une étude approfondie, poindre l'idée de Jeux Olympiques. On trouve le terme dans "La vie des Bretons d'Armorique en 1844" ou encore à l'occasion des courses de LA MARTYRE où fut construit le premier hippodrome de Bretagne en 1831. Ce qui n'est pas un hasard car c'est là que se tenait le plus grand marché du cheval.

Draw-Costa Rican-2smallest.jpg
En 1841 4 000 chevaux y furent vendus. Il y eut 7 courses et dans la première un prix de 200 francs fut attribué. Il y eut 20 000 spectateurs. Pour les Brestois un bateau faisait le service jusqu'à Landerneau avec repas à bord. Au total le voyage durait 7 heures.

Après La Martyre d'autres hippodromes furent fondés à Quimper en 1836, Pont l'Abbé en 1854, Morlaix en 1862, mais il fallut attendre 1875 pour que le premier concours hippique voit le jour à Brest... et 1903 à Quimper... On pourrait considérer que ce furent les premiers complexes sportifs dans la mesure où on voit apparaître le mot sport pour la première fois. (dans "L'écho de Châteaulin" en 1857).

Les régates vont confirmer un peu plus tard le caractère de la mise en valeur industrielle recherchée par la bourgeoisie à l'occasion des courses de chevaux. En 1847 l'ingénieur Aristide Vincent, candidat à la députation, propose que Brest imite Cherbourg dans l'organisation de régates :

Extrait d'une déclaration de l'ingénieur Aristide Vincent: "'Brest pourrait attirer un essaim de ces lords anglais montant une charmante escadrille de navires plaisanciers,somptueuses embarcations qui recherchent la gloire,en se faisant récréation d'aller de port en port. Sur leur passage sont organisées des joutes,des fêtes brillantes au cours desquelles ils déploient leurs fastes. Les riches anglais pourraient ainsi venir à Brest et prolonger leur séjour par la pèche et la chasse. Ils pourraient fonder des exploitations industrielles et agricoles. De plus il faut encourager le progrès nautique. Les formes de nos coques sont inadaptées par rapport aux bateaux anglais. La Société d'émulation de BREST pourrait patronner et encourager par des prix. Enfin les fêtes manquent à Brest,il n'y a que les courses de La Martyre et il faut 7 heures pour y aller".

Voici la description des premières régates de 1847 :

bateau à vapeur dans le port de Landerneau
  • 1ère: joute d'amateur: 75 francs
  • 2ème : joute pour les Kerhorres à l'aviron : 50 francs
  • 3ème : bateaux de pêche non pontés : 100 francs
  • 4ème : entre amateurs de voile,français,non pontés : 150 francs
  • 5ème : entre embarcations françaises et étrangères à l'aviron : 50 francs
  • 6ème : entre gabarres de Plougastel : 100 francs
  • 7ème : entre bateaux de pêche de Douarnenez, Camaret, Concarneau et autres : 150 francs
  • 8ème : entre yachts français et étrangers pontés : 400 francs.

Résultats : les meilleurs bateaux ont été les douarnenistes qui résument tout l'art de la construction...Ils sont construits par de simples ouvriers, mais leurs carènes sont parfaites. On souhaiterait les voir contre l'Alarm le meilleur bateau anglais Ces régates vont s'étendre dans tous les ports de la région. Selon la presse: "Elles ont l'apparence d'un divertissement mais, en fait elles cherchent surtout à introduire les améliorations nécessaires dans le gréement et la coque des embarcations servant à la pêche et à la récolte du goémon le long de la côte hérissée d'écueils."

Statuts de la Société des régates de Brest: En 1865 les statuts de la Société des régates de Brest veulent : "contribuer au progrès de l'art nautique en mettant en présence les embarcations les mieux construites, les mieux voilées,ou celles manœuvrées avec le plus d'habileté".

Il y a cette année là à Brest dix courses à la voile et sept à l'aviron (4,8,12,14,18 et 20 avirons).

Ainsi plus encore que les courses,les régates nous paraissent imprégnées des préoccupations d'ordre industriel.

Télécharger le dossier complet en version PDF

Outils personnels