Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Capucins, la méga-fête aux Ateliers

La foule aux portes ouvertes et animations les 7 et 8 janvier 2017 au plateau des Capucins pour l'ouverture de la médiathèque

40 000 personnes se sont déplacées sur le plateau des Capucins tout le week-end des 7 et 8 janvier 2017 et ont participé aux animations proposées et aux portes ouvertes de la grande médiathèque centrale de la métropole.

Sommaire

Une des plus grandes médiathèques de France

L’une des plus grandes de France, la médiathèque des Capucins (appellation officielle : "Médiathèque Les Capucins - François Mitterrand"), ouvre ses rayons le mardi 10 janvier 2017. Mais, avant le début des premiers prêts de livres et autres documents, les visiteurs ont eu l’occasion de découvrir les meubles géants du hall d’accueil, les espaces de lecture et de jeux vidéo, le coin des petits avec son toboggan, l’auditorium de 200 places, l’ancien four industriel de l’Arsenal, la grande salle d’exposition qui accueille les dessins de Patrice Pellerin, auteur des BD L’épervier

Un lieu chargé de souvenir des travailleurs de la Navale

La Place des machines, Plasenn ar mekanikoù, était noire de monde

Venus souvent en famille, les plus vieux ont pu raconter aux générations suivantes leur métier dans ce lieu après la formation au sein de l'école des arpètes. Ils leur ont aussi rappelé les conditions de travail dans une espèce de ruche bruyante, les machines, les différents métiers, les mouvements sociaux, les luttes syndicales, bref, tout ce qui faisait la vie des hommes (et de quelques femmes) de la construction navale de Brest.

Un copieux programme d'animations

Tout au long du week-end, les Ateliers ont vécu au rythme d'un très grand nombre d’animations.

  • une exposition de photos d’archives des machines conservées dans les Ateliers, avec DCNS,
  • des maquettes du téléphérique et du pont tournant réalisées par les élèves du Lycée Dupuy de Lôme
  • des interventions autour du numérique,
  • des visites guidées avec l’Office de tourisme de Brest Métropole,
  • un atelier de sérigraphie participative (collectif Kuuutch),
  • des démonstrations sportives,
  • un manège Titanos (à base d’objets de récupération),
  • un poète public,
  • un concert avec l’ensemble Sable et ciel,
  • des spectacles, des rencontres, ...
  • les animations proposées par Le Fourneau : une déambulation de poupées géantes cantatrices, accompagnées de tambours (Compagnie Transe Express)

Le label Ville d'art et d'histoire : le passé a de l’avenir aux Ateliers

Le service patrimoine de la Ville, engagé dans la démarche de candidature au label Ville d'art et d'histoire, était présent, passage des Arpètes, pour présenter divers documents réalisés par les Archives de Brest sur l'histoire du Plateau des Capucins.

Les visiteurs pouvaient aussi écouter des paroles de Brestois qui leur étaient chuchotées à l'oreille dans un tuyau par des comédien(ne)s de la Compagnie la Pointe du Jour.

Un poète public, Hervé Eléouet, lui, se proposait de créer un petit texte poétique sur sa vieille machine à écrire, à partir de quelques mots proposés par les visiteurs.

Les artistes du collectif XYZ ont créé une famille de caractères typographiques glanés dans les enseignes commerciales et l'espace public de Brest. Avec des pochoirs et des craies de couleur, il était possible d'écrire au sol des mots, des phrases et réaliser une œuvre collective éphémère.

Quelques membres des CCQ, engagés dans le volet citoyen du label, ont présenté leur investissement et informé le public des démarches entreprises ainsi que des retombées de la labellisation pour Brest.

« Balcons sur la Penfeld »

Le parcours d’interprétation est le premier volet du Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine inscrit dans la démarche de candidature de la ville au label Ville d’Art et d’Histoire.

Il s'agit ici d'une plongée dans l’épopée industrielle et du patrimoine maritime et aussi un retour aux sources d’une histoire et d’une mémoire plus intimes pour beaucoup de Brestois dont l’identité familiale s’est forgée au sein de l’arsenal.

Pour donner les clés aux visiteurs sur l’histoire industrielle et sociale de l’arsenal, le pôle d’interprétation des ateliers des Capucins s’organisera autour de la place des machines :

Le parcours d’interprétation « Balcons sur la Penfeld » permettra de parcourir la ville pour trouver les clés de compréhension des mutations urbaines et des mémoires collectives.

A la fois urbain et nature, le parcours d’interprétation trouvera son point d’ancrage sur la place des machines et suivra la Penfeld avec un chemin de traverse à Recouvrance. A l’instar d’un Rivermovie faisant dialoguer le haut (stations d’interprétation en balcon, belvédères maritimes, observatoires) et le bas (rives de la Penfeld), le parcours d’interprétation sera voué à se développer sur l’ensemble du territoire. Les premiers modules d’interprétation, une scénographie rappelant l’ambiance industrielle, ponctueront le parcours d’interprétation en cœur d’agglomération le long des rives de la Penfeld et dans Recouvrance.

Des illuminations nocturnes en janvier

Depuis le 6 janvier, les allumeurs d'images de la société Spectaculaires illuminent la façade du bâtiment, côté sud du Plateau.

Ces tableaux lumineux projetés seront visibles tous les soirs de janvier, de 18 h à 21 h.

Voir aussi

En savoir plus sur l'histoire des Capucins avec le portail dédié
Outils personnels