Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Antonio Vivaldi

Antonio Vivaldi
Collectif-jq.jpg
Un article de : TAPAJ
Parution : août:septembre 1998
N° : 81
Auteur : Gilles Cornec


Antonio Vivaldi 1678-1741

Antonio Vivaldi (dit «le Prêtre roux» «Il Preto rosso») est né à Venise le 4 mars 1678 et mort à Vienne en 1741.

Son père, modeste violoniste à l'église Saint Marc de Venise, lui apprend très tôt à jouer du violon. Deux de ses trois frères sont d'assez fâcheux garnements. Il travaille parallèlement l'orgue et la théorie avec Legrenzi. En 1693, il reçoit les ordres mineurs. Il entre dans la carrière ecclésiastique.

Tonsuré à 18 ans, il est ordonné prêtre en 1703. Cependant, il doit renoncer à célébrer la messe à cause d'une maladie de poitrine qui l'invalide beaucoup. Il devient professeur de violon à l'Ospedale della Pietà six mois après son ordination.

La Pietà n'accepte que les filles orphelines qui bénéficient d'une culture à dominante musicale. Celles-ci pratiquent le chant, les instruments à cordes, mais aussi flûte, hautbois, basson et même trompette. Vivaldi y détient les fonctions parallèles de maître de concert, de violon et de chœur.

Très exigeant avec ses élèves les plus douées, il leur fait jouer certaines de ses œuvres. Il donne des concerts à la Pietà et dans les églises de la ville, enseigne, compose. Il est également chargé de l'achat des instruments. Travail énorme pour cet homme à la santé déficiente.

En 1724, il présente quelques uns de ses opéras devant le Pape, à Rome.

Il reste à son poste de la Pietà jusqu'en 1740, mais profite de ses congés pour voyager longuement : de 1720 à 1723, il est au service de Philippe de Hesse à Mantoue ; de 1725 à 1735, il ne fait que de courts séjours à Venise. On le retrouve à Rome, à Vienne en 1728, à Vérone en 1737, à Amsterdam en 1738, puis de nouveau à Venise en 1739.

On perd sa trace en Italie à partir de 1740. Fêté et adulé dans son pays, il meurt pauvrement à Vienne en 1741, où on l'enterre dans une fosse commune.

Son œuvre est immense : 75 sonates à 2 et à 3, 23 symphonies, 454 concertos pour diverses combinaisons instrumentales dont : l'Estro Armonico (1712), la Stravaganza (1713), IlCimento del l'armonia (1725) dans lequel se trouvent les saisons, 45 opéras et oratorios, une quarantaine d'œuvres de musique religieuse.

Le rôle de Vivaldi est de premier plan dans l'histoire des formes instrumentales : concertos de soliste et concerto grosso, mais aussi symphonie préclassique. Son influence est essentielle sur les musiciens italiens, français et allemands, au point que Bach lui-même a transcrit une dizaine de concertos du Prêtre roux.

Auteur : Gilles Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels